Vous le savez certainement, pour voyager aux USA, nous avons tous besoin d’une autorisation de voyage, qu’il s’agisse d’un visa américain ou d’un ESTA. Mais est-on obligé de demander un ESTA USA pour un simple transit ?

Dans un premier temps, nous définirons l’ESTA et le transit, puis nous verrons, dans un second temps, s’il est important de posséder un ESTA pour votre prochain voyage aux USA en transit.

Définition de l’ESTA et du transit

Avant de vous dévoiler si l’ESTA est indispensable pour votre futur transit, il est important de faire un point sur les deux notions suivantes : l’ESTA et le transit.

L’ESTA

L’ESTA, ou Electronic System for Travel Authorization, est une autorisation électronique permettant à certains ressortissants étrangers d’être exemptés de visa USA. Certaines conditions doivent être totalement remplies pour être admissible. Les citoyens éligibles doivent être originaires d’un des pays concernés par le programme d’exemption de visa (38 au total, à ce jour). Ces derniers doivent également être en possession d’un passeport valide (passeport électronique ou passeport biométrique). De plus, le but du voyage doit être d’ordre touristique ou d’affaires et durer 90 jours maximum. N’oublions pas que les voyageurs doivent emprunter les voies aériennes ou  voies maritimes pour faire un voyage aux États-Unis avec l’ESTA.

Le transit

Le dictionnaire Larousse définit le transit comme “la situation d’un voyageur qui, lors d’une escale aérienne, demeure dans l’enceinte de l’aéroport.” Ou dans le cas d’un transit maritime, dans l’enceinte du port.

Il arrive ainsi souvent aux voyageurs de faire escale dans un aéroport américain ou dans un port avant de partir vers leur destination finale (Canada, Cuba, Mexique, Thaïlande, Jamaïque…).

Il semblerait évident de ne pas demander d’ESTA pour rester simplement quelques heures dans un aéroport aux États-Unis. Pourtant, il est impossible pour le voyageur d’embarquer sans une autorisation de voyage. Plus d’explications dans le paragraphe suivant.

Pourquoi demander un ESTA pour un transit ?

Il est essentiel de demander un ESTA, même pour un transit, car demeurer dans l’enceinte de l’aéroport ou du port, revient à fouler le sol américain. C’est pourquoi le département de la sécurité intérieure des États-Unis imposent aux touristes en transit de posséder un ESTA. S’ils n’ont pas fait cette demande d’autorisation de voyage, ils ne pourront pas embarquer à bord de l’avion ou du bateau en direction des États-Unis d’Amérique.

La sécurité intérieure est plus qu’importante aux USA. L’ESTA a été mis en place par le gouvernement américain afin de renforcer les mesures de sécurité grâce aux critères d’admissibilité. En effet, cette demande en ligne permet aux autorités américaines de sélectionner les voyageurs en fonction de leurs informations personnelles, leurs motivations et intentions quant à leur séjour aux USA. L’autorisation ESTA est donc requise pour une escale.

Comment obtenir une autorisation ESTA pour une escale ?

Les démarches concernant l’obtention de l’autorisation ESTA pour une escale sont les mêmes que pour un ESTA permettant de réaliser un séjour temporaire de 90 jours consécutifs sur le territoire américain.

Vous souhaitez obtenir une autorisation de voyage électronique pour partir aux USA ? Rien de plus simple, il vous suffit d’avoir un ordinateur avec une bonne connexion Internet, car tout se passe en ligne. À l’inverse de la demande de visa qui se déroule à l’ambassade américaine ou au consulat, la demande ESTA ne peut se réaliser qu’en remplissant un formulaire en ligne.

Ce formulaire d’autorisation ESTA est disponible sur plusieurs plateformes comme :

  • des sites privés habilités à demander l’ESTA en votre nom comme 123-esta.com. Nous vérifierons vos données avant de les transmettre sur le site du gouvernement pour que vous puissiez aller aux USA ;
  • le site officiel du gouvernement américain, où il vous est possible de sélectionner “transit” comme type de séjour.

Il va sans dire que le formulaire ESTA doit être rempli correctement. Prêtez attention aux informations communiquées, car si les systèmes détectent une erreur, votre demande d’autorisation risque d’être refusée. Si tel est le cas, faites une nouvelle demande 10 jours après la première demande. Si votre demande est refusée pour une raison autre qu’une erreur dans le formulaire, vous devez faire une demande de visa à l’ambassade américaine. Le visa USA pour un transit est le visa C.

La durée de validité l’ESTA dépend de la date d’expiration du passeport, mais ne peut dépasser 2 ans. Cocher “transit” lors de votre demande ne devrait pas vous limiter à ce type de déplacement. Toutefois, en cas de doute, vous pouvez tout à faire faire une demande ESTA pour un séjour à la place. Par ailleurs, sachez que l’ESTA permet de multiples entrées sur le sol américain, vous n’aurez donc pas besoin de renouveler cette formalité si vous voyagez aux USA pendant les deux ans de validité de l’ESTA.

Pour un futur voyage, sachez que si le passeport utilisé lors de la demande d’exemption de visa n’est plus le même, votre autorisation de séjour n’est plus valide, car il est lié électroniquement au numéro de passeport. Un nouveau passeport revient à faire une nouvelle demande.

Formalités d’entrée avec un ESTA en transit

Avoir un ESTA ou un visa en règle ne garantit en aucun cas votre entrée sur le territoire américain. En effet, à votre arrivée, vous serez soumis à un contrôle par un agent des services d’immigration. Ce dernier cherchera à s’assurer que vous respectez en tout point les conditions d’entrée aux USA, et ce même pour un transit de quelques heures sur le sol américain. Au moindre doute, l’agent fédéral pourra ordonner le rapatriement dans votre pays d’origine.